J3 : Une soirée dans le Canyon Nature Park

Entrée du Canyon Roadhouse

Le problème du Fish River Canyon, c’est qu’il n’y a rien, et donc très très peu d’hébergements à proximité. Nous sommes donc allés au Canyon Roadhouse, lodge originalement décoré avec des carcasses de vieilles voitures que ce soit à intérieur ou l’extérieur (on se croirait dans le dessin animé de Pixar « Cars »). Par contre il ne faut pas être allergique à l’ambiance casse de voitures américaines des années cinquante…Dans l’ensemble c’était sympa et bon. De l’oryx et du springbok au menu, un afrikaner de passage un peu éméché est venu un soir nous pousser la chansonnette avec un ukulélé. Mais le plus impressionnant reste qu’ils arrivent à monter un hôtel au milieu de nulle part avec climatisation, piscine et internet alors que la ville la plus proche est à 100 kilomètres de là…

Une carcasse de voiture

Une autre à l’entrée

Encore une autre












 

Mais le plus intéressant lors de cette étape, fût sans doute les balades au soleil couchant sur les plateaux dominant l’hôtel. Nous sommes montés par un sentier qui nous a fait faire quelques kilomètres dans un paysage des plus étranges et très changeant. Au sol, parfois des roches, parfois des espaces de flaques de basalte, parfois du gravier. Des herbes sauvages et au loin des kokerbooms perdus dans cette immensité.

 

D'étranges pierres aux sol

D’étranges flaques de basalte

Des paysages changeants

Des paysages changeants

 

 

 

 

 

 

 

 

Un kokerboom perdu...

Un kokerboom perdu…

Le sentier vers nul part

Le sentier vers nul part

 

 

 

 

 

 

Si vous connaissez son nom...

Si vous connaissez son nom…

Envie de partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *