Doubtful Sound & Te Anau, Nouvelle Zélande

Le beau, le mystérieux, l’inquiétant Doubtful Sound

Le beau, le mystérieux, l’inquiétant Doubtful Sound

28 avril 2014, étape à Te Anau et excursion au Doubtful Sound

Embarcadère pour Doubtful Sound au lac Manapouri

Embarcadère pour Doubtful Sound au lac Manapouri

Nous voilà arrivés à Te Anau après quelques heures de route et quelques centaines de kilomètres. Le but l’expédition est bien sûr Doubtful Sound, le mythique bras de mer « douteux » du capitaine Cook.

Nous avons comme hébergement le Te Anau Lodge, réalisé à partir du bâtiment principal d’un « couvent ». Comme cela se fait beaucoup là-bas, le bâti a été « découpé », transporté par camion et remonté sur place… Excellent bed and breskfast au calme, au style très anglais avec superbe bibliothèque, fauteuils en cuir et un petit déjeuner inoubliable.

On  accède au Doubtful Sound par le lac Manapouri : quelques bicoques et pontons pour embarquer les touristes à Pearl Harbour. C’est le moins visité des deux grands fjords (Doubtful Sound et Milford Sound) car moins accessible (en fait celui qui demande un plus grand détour). Le temps y est épouvantable, il y pleut quasiment tous les jours (entre 6 et 8 mètres de pluie par an) et cela n’a pas loupé pour notre visite… Les photos sont donc abominables…

Le lac Manapouri au crépuscule

Le lac Manapouri au crépuscule

L'inquiétant Doubtful Sound vu depuis la Wilmot Pass

L’inquiétant Doubtful Sound vu depuis la Wilmot Pass

Nous faisons donc la traversée par bateau du lac Manapouri aux aurores. Il n’y a pas d’autres accès. Une fois débarqués, des bus attendent les touristes pour franchir la Wilmot Pas par la seule route goudronnée et atteindre Deep Cove d’où l’on repend un bateau pour une « croisière » dans le Doubtful Sound.

La route non goudronnée (gravel road) est particulièrement sinueuse, à se demander comment le car peut passer. Une petite pause en haut du col permet d’avoir une vue parfois dégagée (pour nous ce sera au retour) sur le Doubtful Sound.

 

 

La gravel road de Wilmot Pass

La gravel road de Wilmot Pass

Végétation luxuriante de Wilmot Pass

Végétation luxuriante de Wilmot Pass

Le petit trajet en car est aussi l’occasion de visiter la fameuse usine hydroélectrique de Manapouri.

Pour des raisons environnementales, plutôt que d’édifier un barrage hydroélectrique en massacrant le paysage, ils ont préféré le construire sous terre. On descend donc en autocar à 200 mètres sous terre grâce à un long tunnel de 2 kilomètres de long. Et l’on visite une grade salle avec sept gigantesques turbines qui récupère les eaux du lacs après une chute de 200 mètres et alimente en électricité une fonderie proche. Bien sûr, on est venu pour visiter le Doubtful Sound mais cette visite technologique est originale.

Turbines de la centrale hydraulique de Manapouri

Turbines de la centrale hydraulique de Manapouri

Maquette de la centrale hydraulique de Manapouri

Maquette de la centrale hydraulique de Manapouri

Comme nous n’avons pas fait tous ces trajets pour visiter une centrale hydraulique, même si elle enterrée au fin fond de la terre, nous voilà repartis pour aller embarquer sur une bateau à Deep Grove et visiter le Doubtful Sound.

Le Doubtful Soud mesure plus de 40 kilomètres de long, est profond de 420 mètres. Mais au-delà de ces considérations « morpho-géographiques », c’est un fjord ceint par des montagnes qui plongent dans l’eau. Et encore plus fascinant, les flancs de ces montagnes sont couverts de cascades conséquences du temps pourri qui règne sur le Doubtful Sound. Partout de l’eau semble ruisseler des parois. Le lieu est donc quasi inaccessible (il faut prendre le bateau, traverser un lac puis franchir un col…), inhospitalier (pour résumé le seul habitant est le gardien…), inquiétant avec sa pluie et sa brume mais fascinant et reposant. Malgré le sale temps, nous ne regrettons pas cette visite, longue, déroutante mais dépaysante et nous somme même heureux de l’avoir préféré au Milford Sound à priori couvert de touristes. l’atmosphère est vraiment magique de part son côté sombre, digne d’un polar anglais.

Les Shelter Islands du Doubful Sound

Les Shelter Islands du Doubful Sound

Un dauphin aperçu dans le Doubtful Sound

Un dauphin aperçu dans le Doubtful Sound

Et pour le même prix (en gris 200 $NZ au départ de Manapouri), vous verrez la mer de Tasmanie au bout du Fjord, quelques dauphins, les otaries des Shelter Islands. Et peut-être que comme pour nous, le temps se dégagera en fin de journée et que vous verrez un brin de ciel bleu sur le fjord.

Doubtful Sound au crépuscule

Doubtful Sound au crépuscule

Les cascades de Doubtful Sound

Les cascades de Doubtful Sound

Les Shelter Islands avec leurs otaries

Les Shelter Islands avec leurs otaries

 

Les montagnes plongeant dans le Doubtful Sound

Les montagnes plongeant dans le Doubtful Sound

La maison du gardien du Doubful Sound à Blanket Bay

La maison du gardien du Doubful Sound à Blanket Bay

Nee Islets du Doubtful Sound

Nee Islets du Doubtful Sound

L'eau ruisselle des parois

L’eau ruisselle des parois

Partout des cascades

Partout des cascades

Au loin, une énorme chute directement dans le Doubtful Sound

Au loin, une énorme chute directement dans le Doubtful Sound

Et toujours des cascades...

Et toujours des cascades…

Et encore des cascades...

Et encore des cascades…

Et le ciel se dégage sur le Doubful Sound en fin de journée

Et le ciel se dégage sur le Doubful Sound en fin de journée

Envie de partager ?

Une réflexion au sujet de « Doubtful Sound & Te Anau, Nouvelle Zélande »

  1. Ping : Cote ouest, île du Sud, Nouvelle Zélande - LE MONDE DE KODIAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *