Cote ouest, île du Sud, Nouvelle Zélande

Le long de la cote

Le long de la cote ouest de l’île du Sud, la mer de Tasmanie

La route 6

Nous somme remontés de Wanaka, longeant la cote ouest en passant par Franz Joseph Glacier pour Kaiteriteri à l’extrême Nord de l’île du Sud de Nouvelle-Zélande. 750 kilomètres de route en grande partie le long de la mer de Tasman.

Nous avons roulé tranquillement avec étape à Franz Joseph (objet d’un article spécifique bien sur !) et à Hokitika, le tout sur quatre jours.

Ce trajet aura été l’occasion de découvrir la côte ouest de l’île du sud, de se plonger une soirée dans la vie néo-zélandaise à Hokitika, de voir quantité de ces petits détails qui caractérisent l’île du Sud.

Drôles de boites aux lettres dans les environs de Wanaka

Drôles de boites aux lettres dans les environs de Wanaka

En partant de Wanaka, nous avons longé le lac Hawea puis le l’impressionnant lac Wanaka, 42 kilomètres de long, 300m de profondeur, etc.. Au passage quelques boites aux lettres rigolotes, bons exemples de l’esprit néo-zélandais.

Lac Wanaka au petit matin

Le lac Wanaka au petit matin

Vue sur le lac Wanaka vers le sud

Vue sur le lac Wanaka vers le sud

Sur les rives du lac Wanaka

Sur les rives du lac Wanaka

Les montages entourant le Lac Wanaka

Les montages entourant le Lac Wanaka

La route 6 vers la rivière Makarora

La route 6 vers la rivière Makarora

Sur la route 6, après avoir quitter le lac Wanaka, nous nous sommes arrêtés voir les piscines bleues (blue pools) de Makarora. ce fut l’occasion d’une petite ballade le long de la rivière avec pont suspendu et cascade. La promenade vaut le détour pour admirer les eaux turquoises et limpides sur les roches de la rivière Makarora. Le site est désert, on profite pleinement de ce coin de paradis. Évidement, nos photos sont ratées et on a bien du mal à distinguer l’aspect « bleu turquoise » de l’eau…

Le pont suspendu de la rivière Makarora

Le pont suspendu de la rivière Makarora

La photo ratée des eaux "turquoises" de la rivière Makarora

La photo ratée des eaux « turquoises » de la rivière Makarora

La cascade de la rivière Makarora

La cascade de la rivière Makarora

La très dense forêt traversée par la balade

La très dense forêt traversée par la balade

Le pont franchissant l’estuaire de la rivière Haast

Le pont franchissant l’estuaire de la rivière Haast

Nous avons poursuivi notre route le long de la rivière Makarora pour rejoindre la rivière Haast qui nous a mené jusqu’à la mer de Tasman où nous avons franchi un pont enjambant l’estuaire de la rivière Haast. Nous voilà enfin sur la cote Ouest de l’île du Sud.

L'estuaire de la rivière Haast

L’estuaire de la rivière Haast

Dès que possible, nous avons fait un arrêt pour profiter de cette mère de Tasmanie au nom si « antipodien ». Sans parler du Doubtful Sound, c’est notre premier « vrai » contact avec cette mer à l’aspect sauvage.

Route 6, le long de la cote Ouest

Route 6, le long de la cote Ouest

Premier contact avec la mer de Tasman

Premier contact avec la mer de Tasman

Une rivière se jetant dans la mer de Tasman

Une rivière se jetant dans la mer de Tasman

Pour finir cette première journée avant d’arriver à Franz Joseph Glacier, petite halte pour faire la « Swamp Forest Walk » ou « marche de la forêt marécageuse ». C’est surtout l’occasion d’aller voir un point de vue sur le mer de Tasman, façon paysage de carte postale…

Départ de la "Swamp Forest Walk"

Départ de la « Swamp Forest Walk »

Point de vue sur la mer de Tasman

Point de vue sur la mer de Tasman

En route pour Franz Joseph Glacier sur la 6

En route pour Franz Joseph Glacier sur la 6

Ponton dans le soleil sur le lac Mapourika

Ponton dans le soleil sur le lac Mapourika

Après avoir avoir passé deux nuits à Franz Joseph et surtout survolé son fameux glacier (voir le post), nous sommes partis pour Hokitika à 150 kilomètres en début d’après-midi. Nous continuons à remonter la route n°6 avec une première pause sur les berges du lac Mapourika histoire d’admirer les pontons dans le soleil, les montagnes enneigées au dessus des palmiers se reflétant dans les eaux du lac.

Les montagnes se reflétant dans les eaux du lac Mapourika

Les montagnes se reflétant dans les eaux du lac Mapourika

Et nous voilà arrivés dans la charmante bourgade d’Hokitika, ville de 3000 habitants, coincée entre le fleuve Hokitika et la mer de Tasman. Une nouvelle ville autrefois florissante pour ses chercheurs d’or et aujourd’hui pour ses pierres de jade, son horloge. Nous avons dormi au charmant B&B Teichelmann’s, accueillis par un couple très sympa. Petite soirée avec des néo-zélandais dans un take-away indien et réveil au petit matin avec des gelées matinales…

Un nouveau modèle de boite aux lettres

Une nouvelle boite aux lettres

Arrivée à Hokitika

Arrivée à Hokitika

La fameuse tour-horloge d'Hokitika

La fameuse tour-horloge d’Hokitika

Weld Street à Hokitika

Weld Street à Hokitika

La plage d'Hokitika avec coucher de soleil sur la mer de Tasman

La plage d’Hokitika avec coucher de soleil sur la mer de Tasman

Dernière journée de route pour rejoindre Kaiteriteri en partant d’Hokitika, 350 kilomètres en passant par Punakaiki (avec ses Pancakes) et Greymouth.

Nous avons donc quitté la côte de la mer de Tasman après l’avoir découverte dans le brume du petit matin à Greymouth et traversé la région de Tasman.

La brume du matin sur la mer de Tasman

La brume du matin sur la mer de Tasman

La brume dans les rouleaux de la mer de Tasman

La brume dans les rouleaux de la mer de Tasman

Au programme, de la route à n’en plus finir avec vraiment pas grand monde (seulement 4 habitants au kilomètre-carré et la plus faible population de Maoris de toute la Nouvelle-Zélande). Quelques panneaux nous ont même indiqué que l’on avait intérêt a faire le plein car la prochaine station service était à plus de cent kilomètres au milieu d’autres panneaux plus originaux les uns que les autres…

Attention aux rails...

Attention aux rails…

Attention aux pingouins...

Attention aux pingouins…

Attention à tout ce qui peut traverser la route...

Attention à tout ce qui peut traverser la route…

Quelques moutons dans le Tasman

Quelques moutons dans le Tasman

Et que serait une journée en Nouvelle Zélande sans mouton ?

Envie de partager ?

2 réflexions au sujet de « Cote ouest, île du Sud, Nouvelle Zélande »

  1. Ping : Franz Joseph Glacier et Fox Glacier - LE MONDE DE KODIAK

  2. Ping : Pancakes de Punakaiki, Nouvelle-Zélande - LE MONDE DE KODIAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *