Reykjavík et Blue Lagoon, Islande

Départ ce matin à 8h00 de Roissy et atterrissage vers 9 h20 à Keflavik, l’aéroport international de Reykjavík.  La surprise est réussie,  personne ne pensait que nous partirions autant en nord. Et nous voilà partis pour cette île volcanique de l’Atlantique Nord, sculptée par les mouvements géologiques,  la tectonique des plaques et autres joyeusetés.
Perception de notre superbe 4×4 suzuki chez Avis et nous partons sans trop savoir où nous allons ! Deux ronds-points plus loin, nous consultons enfin la carte, calmement et décidons de faire le tour de la péninsule de Reykjanes en passant par Hafnir et Grindavik.
Et bien pour un premier contact, ça à l’ air d’être une bonne idée : paysages dénudés à perte de vue, nous sommes au milieu du parc des je ne sais plus combien de cratères. Des roches volcaniques partout, nous sommes sur la lune et Tintin et Haddock vont bientôt alunir…

Peninsule de Reykjanes

Péninsule de Reykjanes

Nous faisons un arrêt au « Bru milli heimsàlfa », pont entre deux continents. Pour faire simple, nous serions a l’intersection des plaques tectoniques européenne et nord-américaine : une faille pleine de sable noir avec un pont symbolique la traversant. Les filles semblent apprécier l’endroit,  elles se courent après,  écrivent dans le sable noir, font des tas de cailloux.

Le pont de Bru milli heimsalfa

Le pont de Bru milli heimsalfa

Quelques explications...

Quelques explications…

Après avoir visité ces deux continents, nous partons pour Grindavik faire le plein de nourriture. Nous trouvons un Netto suffisamment achalandé en chips, jambon et fromages à sandwichs. Maintenant que nous sommes ravitaillés, nous pouvons partir au Blue Lagoon.

Le phare de la péninsule de Reykjanes

Le phare de la péninsule de Reykjanes

Le Blue Lagoon fait parti du top ten des trucs à faire en Islande. Il s’agit d’un bassin artificiel alimenté en eau chaude depuis la centrale de géothermie du coin. L’eau y est à presqu’à 40 degrés quelque soit la température extérieure. On se baigne dans une espèce d’eau laiteuse et fumante plein de silice. Un vrai bonheur, nous y restons plusieurs heures pour bien en profiter avec les saunas, bains de vapeur et cascade (je dirai même avalanche d’eaux qui nous massent les épaules, le dos, le cou. On peut même y boir une bière ou déguster un smoothie, le tout dans une ambiance sympa puisque chacun y fait sa vie sans se mêler des affaires de son voisin. Avec cet intermède hydrologique, nous nous sentons directement en vacances islandaises.

Le fameux et fumant Blue Lagoon

Le fameux et fumant Blue Lagoon

Une partie "non-habitée" du Bleu Lagoon

Une partie « non-habitée » du Bleu Lagoon

La buvette du Bleu Lagoon

La buvette du Bleu Lagoon

Le Blue Lagoon par temps couvert

Le Blue Lagoon par temps couvert

Mais toutes les choses ont une fin et nous partons rejoindre notre hébergement du soir à Reykjavík en faisant route au milieu des étendues de laves solidifiées.

A Reykjavík, nous somme hébergés à la Baldursbra guest house en plein centre ville sur la Laufasvegur. Le B&B est tenu par un couple de bretons retraités arrivés par hasard et qui maintenant font tourner leur boutique.

Les rues de Reykjavik

Les rues de Reykjavik

Drôle de ville, entre capitale et ville de province. Les portes des maisons sont ouvertes en plein centre ville. Les immeubles modernes jouxtent les vielles battisses en bois ou en tôles. Nous allons voir la Hallgrimskirja, colossale église en béton au orgues titanesques en face de laquelle veille la statue de Leifur Eriksson, premier homme européen à fouler le sol américain (et hop, une petit bras d’honneur à Christophe Colomb). Nous descendons ensuite sur le rivage pour voir le drakkar d’acier et le Harpa, le nouvel opéra. Petit dîner rapide de poissons à proximité du Tjörin et nous rentrons nous coucher, les filles n’en peuvent plus et nous aussi…

A demain !

La Hallgrimskirja de ReykjavikLa Hallgrimskirja de Reykjavik

La Hallgrimskirja de Reykjavik

Les orgues de la Hallgrimskirja de Reykjavik

Les orgues de la Hallgrimskirja de Reykjavik

Le Harpa de Reykjavik

Le Harpa de Reykjavik

Le drakkar

Le drakkar de Reykjavik

Sur les rives du Tjorinin

Sur les rives du Tjorinin

Vieux bâtiment face au Tjorinin

Vieux bâtiment face au Tjorinin

Eglise face au Tjorinin

Eglise face au Tjorinin

Et le sergent Elias patrouille dans la campagne islandaise...

Et le sergent Elias patrouille dans la campagne islandaise…

Envie de partager ?

Une réflexion au sujet de « Reykjavík et Blue Lagoon, Islande »

  1. Ping : Voyager en Islande avec enfants - LE MONDE DE KODIAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *