Journée à Mývatn, Islande

Journée consacrée aux volcans dans la région de Mývatn.
Après un réveil tardif (7h30…), nous partons faire notre périple volcanique en commençant par les pseudos-cratères de Skútustadir,  plein de vieux touristes saxons… C’est joli, vert et plein de monde et on a toujours pas compris ce qu’est un « pseudo- cratère »… Passons.

Pseudo cratère de Skútustadir

Pseudo cratère de Skútustadir

Direction Höfdi, un promontoire d’où on peut admirer des concrétions de lave dans le lac Mývatn. C’est un petite balade au milieu des bouleaux, petit labyrinthe de sentiers avec des points de vue surplombant le lac. Les quelques vues sont sympas mais surtout cela fait du bien de se promener dans une sous-bois après des journées entières de collines et montagnes pelées.

Concrétion de lave à Höfdi

Concrétion de lave à Höfdi

Etape suivante, le volcan Hverfjall, vieux de 2500 ans, entièrement constitué de graviers noirs. Nous entreprenons de le gravir en famille et c’est bien raide.  D’en haut nous pouvons voir le trou noir d’un kilomètre de diamètre avec une autre petite colline en son centre. Avec Marie, nous en faisons le tour par la crête tandis que les autres filles redescendent tranquillement. Ce premier contact physique avec un volcan est sportif, poussiéreux mais donne une bonne image du caractère hors norme de la chose.

Volcan Hverfalln

Volcan Hverfalln

Nous nous rendons ensuite à Landsvirkjun au pieds de la montagne Kráfla derrière la centrale géothermique du même nom et là c’est le choc. Le guide du routard parlait de guerre atomique et c’est bien le cas. Les sentiers nous mènent entre les coulées de lave de 1984 et cela fume encore ! On sent la chaleur lorsque l’on passe devant les trous béants d’où s’échappe des vapeurs. A flanc de colline,  c’est un chaos indescriptible, la lave a pris des formes et des couleurs invraisemblables.  De tout en haut, on voit les grandes couloirs de laves noirs qui ont dévalé les pentes. Cela fait froid dans le dos ! Bien sûr après un temps super couvert, il se met à pleuvoir et nous retournons à la voiture transis et trempés.

Lave encore fumante à Landsvirkjun

Lave encore fumante à Landsvirkjun

Eaux bouillonnantes à  Landsvirkjun

Eaux bouillonnantes à Landsvirkjun

Le site de Champ de lave à Landsvirkjun

Le site de Champ de lave à Landsvirkjun

Champ de lave à Landsvirkjun

Champ de lave à Landsvirkjun

Nous marchons sur la neige à Landsvirkjun au milieu des champs de lave

Nous marchons sur la neige à Landsvirkjun au milieu des champs de lave

La lave fumante de Landsvirkjun s'est solidifiée

La lave fumante de Landsvirkjun s’est solidifiée

Dernière étape de notre vulcania tour de Mývatn,  le cratère Viki, plus petit que le volcan Hverfall mais avec un beau lac de couleur bleu-vert au milieu. Avec le vent qui souffle, nos vêtements sèchent à la vitesse grand V. Ce cratère est tout mignonnet et moins intimidant que les autre démonstrations volcaniques vues jusqu’à maintenant.

Le cratère Viki

Le cratère Viki

Mais que serait une journée islandaise sans cascade ? Nous repartons donc pour aller voir les chutes Dettifoss, les plus intense d’Europe, 44 mètres de haut, 100 de large, 200 m3 à la seconde, un mur d’eau infranchissable, assourdissant,  hallucinant de force. Le rebord est vertigineux,  il s’éclate dans un canyon que l’on ne soupçonne pas si il n’y avait pas des brumes d’eau qui remontent jusqu’en haut des parois. Mais comme on aime bien les cascades, nous continuons notre promenade pour voir les Selfoss, à plus d’un kilomètre en aval. Cette fois, il s’ agit de chute d’eau faite de plusieurs cascades. C’est moins titanesque mais plus joli.
Sur le chemin du retour, nous longeons le lac de Mýtvan et percutons des essaims de moucherons qui constellent notre pare-brise et le bruit d’une pluie fine. Nous comprenons alors pourquoi nous avons croisé des touristes munis de chapeaux moustiquaires.

Chutes de Dettifoss

Chutes de Dettifoss

Les chutes de Detiffoss en surplomb

Les chutes de Detiffoss en surplomb

Les chutes de Selfoss

Les chutes de Selfoss

Nous finirons la journée au restaurant de la station service de Laugar à regarder un match de boxe americano-islandais avec un mélange de touristes,  d’autochtones et de bikers fanas de Harley. A la fin, l’islandais Gunnar gagne par ko et toute la salle applaudit gaiement.
Enfin, petit tour au jacuzzi avant de se coucher pour oublier toute la poussière avalée sur les pentes des volcans durant la journée.

Troll sous un champignon

Troll sous un champignon

Envie de partager ?

Une réflexion au sujet de « Journée à Mývatn, Islande »

  1. Ping : Voyager en Islande avec enfants - LE MONDE DE KODIAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *