Le Golden Ring : Geysir, Gullfoss, Pingvellir

Le Golden Ring ou cercle d’or, dernière journée en Islande,  nous  avons gardé la tournée touristique pour la fin.
Comme d’habitude, nous partons pour la première étape de tour du cercle d’or, sous la pluie direction les chutes de Gullfoss, une succession de deux énormes cascades alimentées directement par les glaciers de la région. Il est un peu plus de 10h30, la pluie s’arrête. Il y a beaucoup de monde, la proximité de Reykjavik et sa facilité d’accès font que toutes les personnes ne s’arrêtant même que quelques heures en Islande et qui soient en état de se déplacer viennent jeter un coup d’œil. Pour notre part, comme ce sont les n+1 chutes que nous visitons, elles perdent de leur superbe surtout que les guides nous les vendent avec un bel arc-en-ciel et que ce ne sera manifestement pas le cas. Nous faisons tout de même scrupuleusement les cheminements piétons et nous extasions devant leur taille et leur force.

Les chutes de Gullfoss

Les chutes de Gullfoss

Gullfoss et son écran brumisateur

Gullfoss et son écran brumisateur

Notre tour du Golden Ring se poursuit avec Geysir (qui a donné le mot geyser et qui en par conséquent le père de tiys les geysers). Il y a un monde fou. Là encore, il s’agit d’un aire géothermique avec fumerolles, boues bouillonnantes, sources d’eau chaude. Nous sommes donc une fois de plus blasés car nous trouvons ceux de Mýtvan et Hveravelir plus beaux et certainement plus intimes. Mais il faut admettre que le geyser Strokkur qui se déclenche toutes les 7-10 minutes est impressionnant avec ses 20/30 mètres de haut d’eau bouillante sous pression même si cela ne dure qu’à peine dix secondes. Le plus intéressant est la bulle bleue qui gonfle en quelques secondes avant d’exploser et de donner naissance au geyser. Nous sommes bien restés à le regarder une dizaine de fois avec en prime un bout de ciel bleu et du soleil. En face du site on trouve aussi le capharnaüm du souvenir touristique avec sans doute le plus grand magasin de souvenir de tous le pays vendant n’importe quoi qui peut avoir un rapport avec les moutons, les volcans, glaciers, trolls, etc.

Le geyser Strokkur de Geysir

Le geyser Strokkur de Geysir

La bulle bleue du geyser Strokkur

La bulle bleue du geyser Strokkur

L’explosion de la bulle bleue

L’explosion de la bulle bleue

Encore le geyser Strokkur

Encore le geyser Strokkur

Dernière étape de notre tour du Golden Ring, Pingvellir (ou Thingvellir). L’excursion étant plus culturelle,  on sent qu’il y a eu de la perte en cours de route. Il s’agit d’une faille sismique à 45 kilomètres au nord de Reykjavik qui fut pendant des siècles le siège de l’Alping, le plus vieux parlement au monde encore en activité. C’est très beau et solennel. Il faut s’imagine deux barres rocheuses brunes délimitant un petit canyon de 15 à 20 mètres de profondeur, entouré de verdure où se réunissait les représentants de toutes les régions du pays pour le gouverner, où avait lieu des duels, des joutes, des foires, où l’on jugeait, où l’on exécutait, noyait les femmes adultères… La balade est finalement assez longue et on y sent la volonté de ce peuple de autogouverner (sans exagération aucune). D’ailleurs les grands événements islandais contemporains ont à nouveau lieu là comme la signature de l’indépendance par rapport au Danemark en 1944 après la fin de l’occupation.

Le site de Pingvellir

Le site de Pingvellir

Le lieu de la déclaration d'indépendance

Le lieu de la déclaration d’indépendance

La rivière traversant le site de Pingvellir

La rivière traversant le site de Pingvellir

La barre rocheuse de Pingvellir

La barre rocheuse de Pingvellir

Vue de Löberg, site de réunion de l'Alping

Vue de Lögberg, site de réunion de l’Alping à Pingvellir

C’était notre dernière visite,  notre tour du cercle d’or et de l’Islande est fini. Nous arpenterons dans la soirée la rue principale de Reykjavik comme tous les touristes et dormiront dans le pire hôtel de  la ville, une usine à sommeil au troisième étage d’un immeuble de bureau, sur la rue la plus passagère du pays (c’est dire !), le tout tenu par des asiatiques amateurs de néons, de sanitaires sans aérations. Nous n’y passerons que quelques heures car nous quitterons Reykjavik pour Keflavik vers 5h00…
Mais cela n’enlève rien au plaisir que nous avons ressenti durant ce voyage et nous en garderons un excellant souvenir !

Envie de partager ?

Une réflexion au sujet de « Le Golden Ring : Geysir, Gullfoss, Pingvellir »

  1. Ping : Voyager en Islande avec enfants - LE MONDE DE KODIAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *